Le Cerveau attentif

Classé dans : Non classé | 0

Jean-Philippe Lachaux, Le Cerveau attentif : Contrôle, maîtrise et lâcher-prise, Paris, Odile Jacob, « Sciences » no 328, 2012.

Couverture du livre Le Cerveau attentif

Jean-Philippe Lachaux est neurobiologiste, chercheur en neurosciences cognitives, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire Dynamique cérébrale et cognition (Inserm) à Lyon. Il pratique le zazen.

Cet ouvrage de vulgarisation scientifique introduit à la question de l’attention du point de vue des neurosciences. L’auteur définit finalement l’attention comme un juste milieu entre la dispersion et l’hyperfocalisation.

Le premier chapitre, illustre la difficulté de définir l’attention au travers de l’histoire de cette notion (introspectionnisme, behaviorisme). On y découvre l’attention sélective et le phénomène du biais. Le deuxième chapitre vulgarise en une trentaine de pages le fonctionnement du cerveau. L’auteur s’intéresse ensuite à l’utilité de l’attention (chapitre 3) et à ses modes de fonctionnement (chapitre 4) et nous présente différents mécanismes du cerveau. « La nature n’a pas attendu l’invention de la publicité pour développer mille astuces pour attirer l’attention ou s’y soustraire. » (p. 137) C’est pourquoi le cinquième chapitre porte sur des stratégies pour capter ou pas l’attention. L’auteur nous présente ensuite la captivation motrice et la captivation émotionnelle (chapitre 6) puis la captivation cognitive (chapitre 7). Contre ces phénomènes externes ou internes de distraction, le système exécutif permet de résister à ces captivations (chapitre 8). D’autres mécanismes l’y aide : le contrôle volontaire (chapitre 9) et une organisation « hiérarchique » du cerveau qui permet aussi le lâcher‑prise (chapitre 10). Ces nombreux éléments de neurosciences peuvent aider à répondre à nos souhaits en apprenant à mieux se concentrer (chapitre 11) et au‑delà à maîtriser notre attention (chapitre 12). Aboutissement d’un chemin de l’abstrait vers le concret, le dernier chapitre récapitule utilement les acquis de cette recherche fruit de la science et de l’expérience. En conclusion de ce livre, Jean‑Philippe Lachaux présente quelques exemples pour nous « aider à comprendre comment la chimie agit sur la tension. » (p. 368)

Pour un ouvrage de vulgarisation, il est assez détaillé sur le fonctionnement du cerveau. Par ailleurs l’auteur est ingénieux et habile quand il s’agit de trouver des images pour mieux faire comprendre son propos. Il en use très régulièrement. L’ouvrage est riche, précis, didactique et livre plusieurs pistes (plus que des recettes) qui pourront être utiles personnellement comme pour l’éducation d’enfants/ élèves.

Ouvrage : https://www.odilejacob.fr/catalogue/sciences/neurosciences/cerveau-attentif_9782738126047.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *